fr

Deux temps de formation à l’usage de l’expo-quiz® junior « Éveiller l’esprit critique, parlons-en ! » à Valence (26)

Sur l’année 2021, deux journées de prise en main et d’appropriation de l’expo-quiz® junior « Éveiller l’esprit critique, parlons-en ! » ont été organisées pour la mairie de Valence (Drôme, 26).

Objectif : éduquer à l’esprit critique

La Direction Éducation Jeunesse de la mairie de Valence s’est dotée du titre d’expo-quiz junior® « Éveiller l’esprit critique, parlons-en ! » pour coordonner certains projets de son territoire. Chantal de Kermel, chargée de projets Familles-Parentalité, face à la richesse des thèmes exploités, a décidé d’organiser des temps de prise en main pour les acteurs des structures socio-éducatives et des services éducatifs de la Ville (Maisons pour tous, service vie scolaire, service réussite éducative, accueils périscolaires, association Remaid…), le premier en février et le second au mois d’octobre.

Plus d’une trentaine de personnes au total ont pu bénéficier de ce temps d’appropriation avec l’équipe du Moutard (Frédéric Touchet, directeur, Elodie Rouzé, chargée de projets et Jacqueline Costa-Lascoux, conseillère éditoriale). L’objectif commun : susciter la curiosité des jeunes, éduquer à l’information dans ce contexte propice aux infoxs et outiller les acteurs de l’éducation pour déjouer les pièges du « qu’en-dira-t-on ».

L’importance des temps de débats pour les enfants

Durant ces journées, il était important de souligner l’intérêt des temps d’échanges et de réflexion avec les enfants. L’occasion pour chacun de présenter son expérience : animations de goûters « philos », temps de débats en structure de loisirs ou durant les temps périscolaires, accompagnement à la parentalité… Un moment important pour rappeler que tous les acteurs du monde éducatif sont complémentaires et doivent s’allier avec les parents pour sensibiliser et éveiller les jeunes.

Quelques conseils sur la posture de l’animateur.trice ont été prodigués : se mettre en position de « citoyen.ne » qui veut susciter la discussion avec d’autres jeunes citoyens, animer en binôme des temps de discussion pour s’appuyer sur les expériences et savoirs de chacun, rester neutre, inviter des intervenants spécialistes pour prolonger l’échange ou approfondir un thème…

Diverses exploitations possibles du support

Ces temps ont été également l’occasion de rappeler l’objectif de ce support : faire de la prévention primaire pour prévenir toutes formes de radicalisation et aborder les facteurs de risque qui peuvent amener à des conduites extrêmes. Agir bien en amont en forgeant l’esprit critique des enfants et ne pas attendre d’être face à des actes répréhensibles pour intervenir auprès d’eux sur ces questions. Jacqueline Costa-Lascoux a pu faire part de son expérience à côtoyer des jeunes radicalisés et ainsi faire le lien avec des situations, des comportements abordés à travers les histoires des dix personnages emblématiques de cette expo-quiz® junior.

Une fois l’orchestration pédagogique envisagée expliquée, les thèmes et les différents supports présentés (kakémonos, guide pratique, fiches d’activités), les acteurs éducatifs ont bien compris l’intérêt d’ajouter l’expo-quiz® junior à leur « boîte à outils ». A chaque fin de journée, différentes exploitations ont été envisagées par chacun (présentation aux écoles, formation des animateurs périscolaires, lien entre les activités scolaires et périscolaires…) et certaines structures, déjà partantes pour emprunter le support à la Direction Education Jeunesse : de beaux projets en perspective sur le territoire valentinois.

Related Posts