fr

Dans le Nord, « L’écho de ma langue » fait des émules

À Anzin, agglomération de Valenciennes (Nord, 59), l’expo-quiz®« L’écho de ma langue », qui a pour thème les pratiques langagières, est utilisée par le CAPEP (Comité d’Action Pour l’Éducation Permanente). L’outil a fait des émules, donnant naissance à plusieurs actions originales… et qui durent !

Mettre des mots en images

Mise en place dans le cadre d’un atelier « Former pour communiquer », l’expo-quiz® a été présentée à des femmes, essentiellement primo-arrivantes, ayant encore des difficultés à maîtriser la langue française. Elles ont de ce fait surtout apprécié l’aspect très « visuel » des kakémonos, qui leur permettait de comprendre le sens général même si les mots leur étaient parfois inconnus.
C’est sans doute ce qui les a décidées à créer à leur tour leurs propres illustrations. Leur objectif était de témoigner de leurs difficultés et des quiproquos qui peuvent naître d’une méconnaissance d’une langue. Des illustrations réunies dans un ouvrage de bande dessinée réalisée par leurs soins.

Quand les visiteurs se font acteurs

Utilisée dans un autre atelier de « maîtrise des savoirs de base » pour adulte, l’expo-quiz® avait cette fois pour but d’initier aux pratiques langagières et, pourquoi pas, de donner envie de jouer avec les mots.

Mission réussie puisqu’à l’issue de cette animation, les participants ont suivi un atelier d’écriture. De là est née une pièce de théâtre autour du vécu des uns et des autres, pièce qui a été jouée au sein du CAPEP (Comité d’Action Pour l’Éducation Permanente) par les auteurs eux-mêmes.

Des projets profitables et durables

Un an après, « L’écho de ma langue » continue de faire parler les participants. Les projets qu’elle a initiés perdurent dans le temps. La bande dessinée continue de se perfectionner : ses créatrices travaillent en effet cette année avec une dessinatrice professionnelle afin de créer un livret plus formalisé. Enfin, l’atelier d’écriture autour des différentes pratiques langagières s’est poursuivit en 2012.