fr

Le mercredi 26 mai, le forum a pris place au sein des archives municipales de Lyon. Il a rassemblé 20 enfants âgés de 7 à 10 ans. Les deux groupes ont pu découvrir une exposition sur l’Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Lyon et même participer à un concours.

Un accueil bienvenu des archives

Le groupe a été accueilli par Marie Maniga, médiatrice culturelle des archives ainsi que Lyson Faucherand des Francas du Rhône. Tout le monde était heureux que le forum puisse se dérouler dans une institution culturelle. Les archives municipales possèdent nombre de documents, dont les plus vieux datent du Moyen Âge, vers 1320.

La ville, préoccupation des enfants

Le premier temps de discussion animé par Lyson Faucherand, a permis d’aborder le thème de la ville et la perception qu’en ont les enfants. Certains apprécient le fait qu’il y ait beaucoup d’arbres et qu’il est pratique d’habiter près des magasins. Le groupe note qu’il existe un certain nombre de choses pour les enfants en ville : des parcs comme celui de la tête d’or ou celui de Gerland, des skate-parks, des expositions variées dans les musées… Cependant, quelques points négatifs sont mentionnés. Beaucoup dénoncent la pollution en ville par rapport à la campagne et le fait qu’il y ait trop de monde. Quand certains évoquent le nombre trop important de voitures, d’autres pensent qu’il n’y a pas assez d’écoles ni de piscines.

Des idées pour améliorer la vie en ville

Malgré une vision mitigée de la ville, les enfants ne manquent pas d’idées pour l’améliorer. Ils proposent plusieurs aménagements pour les enfants comme un toboggan géant, plus d’expositions dans les musées pour les jeunes et des jeux dans les parcs pour les plus grands. Pour le problème de la pollution, ils suggèrent plus de voies cyclables et de transports en commun. Ils pensent également à l’esthétique de la ville comme une enfant le déclare : « la ville manque des couleurs, il en faudrait partout sur les murs et dans la rue. Il faudrait plus de gaieté, de joie et de beauté. » Le groupe est également préoccupé par les questions sociales puisque certains pensent qu’il faudrait plus d’argent pour les pauvres ainsi que des habits et des vêtements. Il faudrait « que tout le monde ait un logement, un métier, l’argent qu’il lui faut pour vivre… ».

Les enfants en action

Lors de la visite de l’exposition, le groupe a pu découvrir, à l’aide d’une gravure d’époque, à quoi ressemblait Lyon au XVIIIe siècle. Les Lyonnais vivaient dans des appartements de quatre étages et se déplaçaient en calèche. Les enfants ont pu reconnaître la Saône et la colline de Fourvière (sans sa basilique construite plus tard). Ils ont eu également la chance de découvrir des objets et œuvres appartenant à l’Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Lyon créée en 1700.

Marie Maniga leur a aussi expliqué que cette institution a organisé tout le long de son histoire des concours. Le but était de récolter des idées pour améliorer la ville de Lyon. Par exemple, un concours avait pour but de trouver une manière efficace d’assainir l’air des hôpitaux. Un autre demandait aux participants de trouver une manière de diriger les premiers engins aérostatiques des frères Montgolfier. Aujourd’hui, l’Académie existe toujours et relance les concours.

 

Ainsi, le groupe n’a pas fait que proposer des idées, ils sont également passés à l’action ! Les enfants ont pu commencer à travailler sur des propositions. Le sujet est « trouvez la manière la plus sûre, la plus efficace, la moins dispendieuse et la moins polluante pour améliorer les déplacements dans Lyon et ses abords ». Par petits groupes, les enfants ont travaillé sur des idées de moyens de transport innovants. Le groupe était enthousiaste et force de propositions pour améliorer leur ville.

Pour en savoir plus sur les forums des enfants citoyens, vous pouvez consulter le programme 2021.