fr

Forum des enfants citoyens® Dessiner, tout un art !

En ce mercredi 7 juillet, 16 enfants de issus de deux structures de loisirs se sont rassemblés dans le forum de la FNAC Lyon Bellecour pour des échanges et réflexions autour du dessin et de sa présence dans la vie quotidienne.

La perception de l’art par les enfants

Le débat se déroule dans le forum de la FNAC Lyon Bellecour où l’on accueille des artistes, dont des dessinateurs par exemple, pour discuter autour de leurs œuvres. L’animateur des Francas du Rhône a emmené un dessin sous cadre représentant un chat pour débuter le débat. Les enfants remarquent que ce « n’est pas Pablo Picasso » qui a réalisé cette œuvre. Un autre ajoute même que l’artiste est sûrement un « jeune adolescent sinon si c’était quelqu’un de grand, de l’âge de Léonard de Vinci, elle ne ressemblerait pas à ça ». Cependant, l’œuvre est tout de même chère aux yeux de l’animateur car c’est sa fille qui l’a réalisée lorsqu’elle était en maternelle. Du côté du groupe, la plupart dessinent car « c’est apaisant », « c’est une activité longue donc je peux réfléchir à ce que je vais faire après » ou encore parce que « c’est ma passion et je le fais depuis toute petite ». D’autres aiment moins le dessin car ils trouvent cela frustrant de ne pas arriver au résultat escompté à la fin.

Les enfants ne manquent pas de ressources pour dessiner. Lorsque l’animateur leur demande de citer du matériel que l’on peut utiliser, ils ne se privent pas de donner une liste impressionnante : feutres, peinture, crayons, règles et équerres, craies… Ils finissent aussi par penser à d’autres supports que le papier avec les écrans, la tablette et l’ordinateur qui peuvent également servir à dessiner. Le groupe donne également des exemples de ce qu’ils dessinent, que ce soit chez eux ou à l’école. Un enfant dessine par exemple des voitures car « peut-être un jour celles que j’ai inventé rouleront dans la rue ». D’autres dessinent la plage, ou reproduisent la nuit étoilée de Van Gogh à l’école.

Pourquoi dessine-t-on ?

On trouve des dessins partout autour de nous, et les enfants l’ont bien compris. Ils expliquent que l’on peut voir des dessins au musée mais aussi à l’extérieur sur les murs avec les tags et les trompe l’œil. On peut trouver des dessins sur énormément d’objets, que ce soient des posters, des tasses, des vêtements ou encore sur des coques de téléphone. On trouve aussi des dessins dans les livres, sur les emballages alimentaires et même sur la peau avec les tatouages. Enfin, on trouve des dessins à la télévision et au cinéma avec les dessins animés.

L’animateur pose ensuite la question : pourquoi les hommes dessinent ? Selon le groupe, l’humain dessine depuis longtemps, depuis la préhistoire car on a retrouvé des dessins dans la grotte de Lascaux. On dessine pour s’exprimer, car parfois « c’est difficile à expliquer » ou alors on ne parle pas la même langue. Le dessin sert aussi simplement « à décorer et à se détendre ». Le dessin est utile pour communiquer des informations de manière plus accessible, par exemple sur une affiche un pictogramme permet de ne pas avoir à lire le texte. Enfin, on peut utiliser le dessin pour exprimer ses émotions, comme sur internet et par messages avec les emojis.

Les métiers du dessin et son avenir

Les enfants ont également plein d’idées à propos des métiers qui utilisent le dessin. Il y a d’abord les dessinateurs, mangakas et artistes dont c’est l’activité principale. Cependant, d’autres corps de métiers utilisent également le dessin comme le corps médical avec des dessins anatomiques pour pouvoir soigner efficacement. Les enfants citent également les designers, stylistes, pâtissiers, architectes, qui utilisent tous des plans pour pouvoir créer.

L’animateur demande au groupe pour conclure s’il pense qu’on dessinera toujours dans cent ans. Certains pensent que l’on dessinera toujours mais de manière numérique uniquement, car l’utilisation du papier sera compromise par la déforestation. D’autres sont partagés car « dans cent ans il y aura plus d’applications qui marcheront peut-être très bien alors plus de gens iront sur les réseaux sociaux et ils ne s’ennuieront pas assez pour penser à dessiner ».