fr

« Égalité filles-garçons, parlons-en ! » à la Maison pour l’égalité femmes-hommes d’Echirolles

Lucie Carenza est responsable de la Maison pour l’égalité femmes-hommes d’Échirolles (Isère), qui dépend de métropole Grenoble-Alpes. Depuis 2016, elle prête à différentes structures l’expo-quiz® « Égalité filles-garçons, parlons-en ! ». Voici son témoignage.
Lucie Carenza est responsable de la Maison pour l'égalité femmes-hommes d’Échirolles (38), qui dépend de métropole Grenoble-Alpes. Depuis 2016, elle prête à différentes structure l’expo-quiz® « Égalité filles-garçons, parlons-en ! ». Voici son témoignage.

Pouvez-vous nous présenter le travail effectué par votre structure ?

La Maison pour l’égalité femmes-hommes d’Échirolles (38) est née en 2005 grâce à un projet européen de financement. Elle agit sur les quarante-neuf communes de la métropole.
Nous faisons de l’accompagnement pour les personnes porteuses de projet. Nous organisons des actions de sensibilisation : quatre ateliers par an à destination des professionnels, des élus et des membres associatifs. Nous mettons en réseaux les acteurs de l’égalité et les convions à des évènements. Nous essayons de valoriser les initiatives ou les outils innovants qui existent déjà. Enfin, en tant que centre de ressources, nous prêtons des outils via notre médiathèque en ligne. L’expo-quiz® « Égalité filles-garçons, parlons-en ! » fait partie des ressources proposées.

À quels types de structures prêtez-vous « Égalité filles-garçons, parlons-en ! » ?

L’expo-quiz® est généralement prêtée à des associations, des établissements scolaires, des collectivités, des MJC et plus sporadiquement à des entreprises. Nous accompagnons ces structures, puis nous les laissons intervenir. Cela crée un effet boule de neige car elles s’approprient l’expo-quiz® et ne dépendent plus de nous. Il n’est par rare qu’elles redemandent l’expo-quiz® par la suite car elles se sentent en mesure de l’utiliser de façon autonome.
Nous avons par exemple prêté l’expo-quiz au Lycée professionnel Louise Michel, qui l’a exposée dans son CDI. La Maison des Habitants, un centre social qui accueille des personnes apprenant le français, a utilisé l’expo-quiz® pour créer de la discussion ; les conceptions de l’égalité peuvent être différentes en fonction des pays d’origine. Enfin, un bénévole d’un café culturel associatif de Grenoble s’est saisie de l’expo-quiz® pour faire une animation et un débat. Apparemment, cela a bien marché.

Que pensez-vous de l’expo-quiz ?

Je l’aime bien et je la trouve intéressante. Elle balaye tous les champs de l’égalité femme-homme et constitue une bonne introduction à la thématique.