fr

A la MIPOP (Maison de l’Innovation Pédagogique et de l’Orientation Professionnelle) de la communauté d’agglomération de Grand Paris Sud, Essonne, les expo-quiz® font découvrir la France aux primo-arrivants

Le service politique de la ville d’Evry-Courcouronnes accueille depuis 2019 « Ma France, parlons-en ! », « La laïcité, parlons-en ! », « Égalité filles-garçons, parlons-en ! » et « Égalité, parlons-en ! ». Des primo-arrivants de tous âges ont pu découvrir une ou plusieurs expo-quiz® installées au Point Information Jeunesse (PIJ) de la ville de Grigny, sur un territoire qui compte plus de 90 nationalités différentes. Agnès Habellion, responsable de la Maison de l’Innovation Pédagogique et de l’Orientation Professionnelle nous donne plus d’informations sur l’utilisation des expo-quiz®.

Dans quel cadre les personnes primo-arrivantes ont pu découvrir les expo-quiz® ?

D’abord, des élèves au sein d’une classe expérimentale, la classe d’accueil et de remédiation du lycée Baudelaire à Evry-Courcouronnes ont pu venir découvrir plusieurs expo-quiz®. D’autre part, des adultes au sein d’ASL (Ateliers Socio-Linguistiques) sont également venus avec des associations car les expo-quiz® peuvent s’inscrire dans l’apprentissage de la langue française. Ainsi, les participants ont l’occasion d’acquérir un vocabulaire spécifique et d’élargir leurs perspectives. L’expo-quiz® « Ma France, parlons-en ! » en particulier, enrichit leurs connaissances sur l’histoire de la France et le fonctionnement de ses institutions.

Comment les participants ont accueilli les expo-quiz® ?

Les élèves ont été très réceptifs et intéressés. Phénomène intéressant, les primo-arrivants avaient tendance à donner plus de bonnes réponses que des élèves d’origine française, notamment sur l’histoire de la France. Concernant « Égalité filles-garçons, parlons-en ! », les élèves sont au point concernant les discriminations mais ont encore du mal à ne pas genrer les métiers. Ils choisissent systématiquement de classer certains métiers comme masculins ou féminins alors que chaque métier peut être pratiqué par tous.

De votre côté, comment trouvez-vous les supports expo-quiz® ?

Ils sont très bien faits. Bien sûr, pour la compréhension de ce public particulier, il est parfois nécessaire de traduire les contenus, mais les questions sont assez simples pour permettre une compréhension relativement facile. Les personnes issues des pays francophones sont avantagées, mais toutes se prêtent volontiers au jeu. Une jeune fille venue de Chine par exemple s’est montrée particulièrement intéressée par l’expo-quiz® « Ma France, parlons-en ! ».

La présence des expo-quiz® au Point Information Jeunesse se fait connaître par le bouche-à-oreille. Petit à petit, de plus en plus de personnes viennent et reviennent.