fr

« Égalité, parlons-en ! » favorise le « pouvoir d’agir » à Grenoble-Alpes Métropole

Sophie Ebermeyer est chargée de mission Égalité et lutte contre les discriminations à Grenoble-Alpes Métropole (GAM). La GAM a acheté l’expo-quiz® « Égalité, parlons-en ! ». Comment celle-ci est-elle utilisée ?

Pouvez-vous nous présenter votre travail ?

J’anime le réseau Partenaire Égalité Grenoble-Alpes Métropole (Isère, 38). Nous travaillons sur quatre axes principaux : l’action face aux situations de discrimination, le soutien des actions menées par les habitants, la formation des acteurs du territoire et la communication au sujet du réseau. Nous nous appuyons sur un diagnostic mené auprès des acteurs locaux, etc. Nous accompagnons les victimes grâce à un réseau de vigilance constitué de professionnels et nous interpelons les institutions qui sont à l’origine des discriminations repérées.
Pour favoriser le « pouvoir d’agir » des habitants, nous avons organisé une université populaire, invité des conférenciers, tenu des ateliers de théâtre-forum : trois spectacles ont été créés et joués dans trois quartiers différents. Nous aimerions pouvoir mieux former les professionnels et les élus pour lancer une dynamique, mais malheureusement le contexte est peu favorable.

Pourquoi la GAM a-t-elle acheté « Égalité, parlons-en ! » ?

La GAM coordonne le plan métropolitain de prévention et de lutte contre les discriminations depuis 2009. Jusqu’en 2013, le plan s’intéressait au champ éducatif. C’est à cette occasion que nous avons acheté l’expo-quiz® destinée aux adolescents*.

Comment l’expo-quiz® est-elle utilisée ?

Pendant le colloque national « Mobilisations face aux discriminations dans l’éducation. Savoirs d’expériences et pouvoir d’agir », organisé en 2013 à Canopé (Centre Régional de Documentation Pédagogique), nous avions exposé l’expo-quiz® dans l’entrée afin qu’elle puisse être vue par les participants.
Nous la prêtons aussi à nos partenaires. Dernièrement, un réseau d’associations a fait tourner et a animé l’expo-quiz® plusieurs mois. La mise à disposition de l’expo-quiz® se fait de façon informelle. Un centre ressources permet de mettre plus facilement à disposition des outils. Mais nous n’en sommes pas encore là.

Que pensez-vous de l’expo-quiz ?

C’est un outil qui va dans le sens des actions que nous menons en faveur du « pouvoir d’agir ». Ce qui nous intéresse le plus aujourd’hui, c’est d’ouvrir le débat avec les habitants et de soutenir les mobilisations citoyennes pour l’égalité et la non-discrimination ; informer les habitants sur leurs droits afin de les mobiliser et de faire émerger une demande sociale sur les discriminations en fait partie.
Nous devons déconstruire l’impression de lourdeur et de complexité que les habitants ont de la défense de leurs propres droits. Nous affirmons que l’on peut agir. Cependant, notre réseau repose avant tout sur des professionnels qui peuvent aussi agir lorsque des personnes ne veulent ou ne peuvent pas faire valoir leurs droits. La responsabilité de cet accès au droit ne doit pas peser sur les personnes vulnérables.

*Après cet achat, le Conseil départemental de l’Isère a co-conçu avec le Moutard une expo-quiz destinée aux adultes : « La prévention et la lutte contre les discriminations, parlons-en ! ». Celle-ci cherche plutôt à sensibiliser les agents aux discriminations dans le monde du travail.
 

Sophie Ebermeyer est chargée de mission Égalité et lutte contre les discriminations à Grenoble-Alpes Métropole (GAM). La GAM a acheté l’expo-quiz® « Égalité, parlons-en ! ». Comment celle-ci est-elle utilisée ?
Quinzaine contre les discriminations © Virginie Clerc