fr

Aux Rencontres du Tonkin, « Égalité, parlons-en ! » permet aux collégiens de débattre sur l’égalité et les discriminations

Marion Gazzola est juriste à la Maison de justice et du droit de Villeurbanne (69) du Rhône. Chargée du Point d’Accès au Droit, elle utilise depuis 2014 « Égalité, parlons-en ! » et « Droits et responsabilités, parlons-en ! » dans le cadre des Rencontres du Tonkin. En mai 2018, elle a coanimé son atelier avec le Délégué territorial du Défenseur des droits.

Pouvez-vous nous présenter votre structure ?

La Maison de justice et du droit est un partenariat entre la Mairie de Villeurbanne (69), spécifiquement de la Direction prévention médiation sécurité (DPMS), et le Ministère de la justice. Elle propose un service gratuit de point d’accès au droit. Nous accueillons toute personne qui a une demande au sujet de ses droits ou un problème juridique. Nous l’orientons vers le professionnel de la structure qui sera le plus à même de la renseigner.

J’ai aussi à ma charge un volet prévention de la délinquance. C’est dans ce cadre que j’utilise les outils du Moutard auprès de collégiens et lycéens.

Comment utilisez-vous les expo-quiz ?

Nous proposons « Droits et responsabilités, parlons-en ! » et « Égalité, parlons-en ! » au prêt depuis plusieurs années. Elles ont déjà été demandées par des établissements scolaires, des centres sociaux, le réseau de vigilance villeurbannais ou encore la Maison des aînés.
Régulièrement, les deux chargés de mission prévention médiation sécurité de la ville de Villeurbanne présentent les expo-quiz® aux chefs d’établissement, assistantes sociales et infirmières. Ainsi, les équipes éducatives ont connaissance de ces outils et peuvent demander un prêt en fonction de la thématique sur laquelle elles souhaitent travailler. J’utilise aussi les expo-quiz® pour favoriser le débat lors des Rencontres du Tonkin.

De quoi s’agit-il ?

C’est une action menée chaque année par l’agent de développement du quartier du Tonkin en partenariat avec le collège du Tonkin. Elle vise à permettre aux jeunes d’être informés sur les lieux ressources de leur territoire. La demi-journée permet aux élèves, rassemblés en demi-classe, d’accéder à des ateliers et d’échanger avec les nombreuses structures partenaires : centre social et culturel, médiathèque, association sportives, Planning familial, etc. Cela s’inscrit dans mes missions d’accès aux droits et de prévention.

Nous avons à notre disposition une grande salle où je réparti les kakémonos de l’expo-quiz®. En 2018, c’est « Égalité parlons-en ! » qui a été choisie par l’établissement. D’abord, je me présente aux élèves et je leur demande comment ils comprennent les mots « discriminations » et « égalité ». Ensuite, ils circulent autour de l’expo-quiz® trente minutes, seuls ou en petits groupes, pour répondre au quiz. Ils sont toujours accompagnés d’un de leurs professeurs. Ensemble, nous observons leurs réactions et discutons avec eux. À la fin, je réunis tout le monde et je lance le débat. L’expo-quiz® soulève toujours beaucoup de questions !

En 2018, l’agent de développement du Tonkin a eu l’idée de proposer au Délégué territorial du Défenseur des droits une intervention exceptionnelle pendant mon atelier. Le Délégué a ainsi pu présenter son travail, répondre directement aux questions des élèves et donner des exemples de dossiers qu’il a traités. Il ne connaissait pas les expo-quiz® et a apprécié l’outil.

Et vous, que pensez-vous des expo-quiz® ?

Elles fonctionnent bien. Les dessins de presse font tout de suite réagir les élèves. Le principe des questions/réponses les intéresse, tout comme la libre circulation autour des kakémonos. J’aime écouter leurs remarques spontanées, qui me permettent de rebondir pendant le débat. Il ne faut pas qu’ils soient trop nombreux sinon cela devient difficile à gérer.