fr

Le centre socioculturel Dehove place « Vivre en société, parlons-en ! » en cœur d’un projet social intergénérationnel

Gerry Grobelny est directeur du centre socioculturel Georges Dehove à Valenciennes dans le Nord (59). Après avoir connu les expo-quiz® du Moutard par l’intermédiaire de la DRJSCS* des Hauts de France, cette structure a fait l’acquisition de « Vivre en société, parlons-en ! » il y a deux ans.

Comment utilisez-vous principalement l’expo-quiz® ?

Les cinq centres socioculturels de Valenciennes ont répondu à un appel à projet dans le cadre du dispositif « Politique Ville » il y a un an. Il s’agissait de construire avec les habitants un projet intergénérationnel sur la lutte contre toutes les formes de discrimination. Tous les champs sociaux étaient visés : les loisirs, la parentalité, la prévention, l’emploi, la santé, l’échec scolaire, l’isolement des personnes âgées, etc. Nous souhaitions sensibiliser les 3-6 ans aux préjugés et aux stéréotypes liés à la différence et aborder les mécanismes des discriminations avec les adolescents et les adultes. « Vivre en société, parlons-en ! » est l’un des outils utilisés dans le cadre de ce projet.

Nous proposons aussi l’expo-quiz® au prêt à nos partenaires : d’autres centres sociaux, des universités, des associations, etc.

Pouvez-vous nous donner un exemple de temps fort autour de cet outil® ?

D’autres événements sont venus se greffer à ces temps d’animation de sensibilisation, comme un cinéma/débat sur le handicap physique après la sortie du film Patients de Grand Corps Malade. Le débat a porté sur la place du handicap dans notre société, à travers le Programme de Rénovation Urbaine (PRU) de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU).

Dans le cadre de la lutte contre toutes les formes de discrimination, nous avons utilisé l’expo-quiz® comme exposition itinérante. Elle a voyagé dans les cinq quartiers de Valenciennes afin de sensibiliser l’ensemble des habitants au vivre-ensemble. Par la suite, nous avons organisé une restitution de cet événement avec tous nos outils pédagogiques en présence des habitants et du Maire de Valenciennes.

D’autres événements sont venus se greffer à ces temps d’animation de sensibilisation, comme un cinéma/débat sur le handicap physique après la sortie du film Patients de Grand Corps Malade. Le débat a porté sur la place du handicap dans notre société, à travers le Programme de Rénovation Urbaine (PRU) de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU). Nous avons convié un écrivain local, René Lelièvre, auteur du livre Mes aventures, mésaventures entre personnes handicapées et personnes normales. Il y parle de ses expériences et de ses difficultés quotidiennes en tant que personne amputée d’une jambe.

De façon générale, il nous semble important d’impliquer à la fois des personnes qui subissent des discriminations et des personnes qui les perpétuent pour essayer de trouver des solutions ensemble. Il faut que les personnes en position de pouvoir puissent entendre les témoignages et les ressentis des discriminés.

Comment « Vivre en société, parlons-en ! » est-elle accueillie ?

Les réactions sont très positives. Les habitants et les animateurs professionnels trouvent l’outil enrichissant. Il permet plusieurs méthodes d’animations. Pour notre part, nous avons plié le kakémono en deux pour ne montrer que le dessin aux enfants. En revanche, nous avons déroulé le kakémono en entier pour les adolescents et les adultes.

Cet outil a aussi du succès au prêt. Par exemple, nous avions mis à disposition l’expo-quiz® lors des journées portes ouvertes d’un collège. Le directeur de ce collège a été étonné par la richesse de l’outil et il a immédiatement voulu l’emprunter.

*Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS)

Gerry Grobelny est directeur du centre socioculturel Georges Dehove à Valenciennes (59). Après avoir connu les expo-quiz® du Moutard par l’intermédiaire de la DRJSCS* des Hauts de France, cette structure a fait l’acquisition de « Vivre en société, parlons-en ! » il y a deux ans.